Revues-Revues

Relire de vieilles revues pour se plonger dans la jeunesse de nos grands-mères.


  Le magazine Guérir

Santé - Beauté - Hygiène

Numéro d'aout 1957

Le dimanche, je chine...

Je suis tombée en extase devant ce magazine (si, si...). Le titre est présomptueux et plein d'espoir : Guérir.

J'ai réussi à trouver le numéro d'aout 1957 soit le 260ème de ce mensuel créé en 1937. Le dossier spécial est sur les cheveux et comme je prépare un dossier spécial cheveux pour la rentrée, je me suis dit que j'allais sans doute y trouver de bonnes vraies astuces de grands-mères écrites par les grands-mères elles-mêmes quand elles étaient jeunes. Pas tout à fait... je ne pense pas que les femmes écrivaient beaucoup à l'époque. La société les flanquait devant une machine à coudre et de la marmaille.

Pendant que j'écris ça, le mâle avec qui je partage le quotidien fait la vaisselle. J'avoue être pleinement consciente de la chance que j'ai eu de naitre dans les années 80 et pas dans les années 30. Mais en lisant ce magazine vieux de 59 ans, je me rends compte que les préoccupations principales des hommes et des femmes en termes d'esthétique n'ont pas énormément évolué... Par contre, j'avoue avoir beaucoup ri en lisant certaines annonces vantant des produits capables de faire pousser les cheveux, grandir les jambes et j'en passe...

Tampax,

Une vraie révolution dans les culottes de nos grands-mères.

C'est en 1920 que les serviettes hygiéniques lavables ont été inventées par Kimberly Clark. On est bien loin de nos protections actuelles. Les serviettes sont des bandes de tissus que les femmes attachent à une ceinture grâce à des épingles. Les serviettes jetables comme on les connait aujourd'hui, ou presque, ne seront commercialisées en grande surface qu'à partir de 1963. Mais avant 1920, comment faisaient les femmes quand elles avaient leurs règles ? Je vous joins ci-dessous l'article d'un site très sympa :

Raconte-moi l'Histoire

" Faire honneur à votre mari par votre conversation... "

On appréciera le développement de l'annonce. De nos jours, nous lirions plutôt : " Brillez par votre éloquence, Méthode révolutionnaire, n'hésitez pas, contactez nous. "

J'ai regardé sur le net si l'Institut Culturel Français existait toujours à cette même adresse histoire de leur demander la brochure gratuite n°1770. Loupé. On trouve désormais à cette adresse Teezily, une jeune start-up française qui investit le créneau du financement participatif à travers un service en ligne de création de tee-shirts permettant d’aider des groupes, des associations, ainsi que des communautés à collecter des fonds pour soutenir une cause ou un projet en particulier, en leur offrant une forte visibilité grâce à la vente de tee-shirts. A croire que le lieu est propice à la communication :)

La Roche-Posay, déjà présent...

Et du sexe...

La Roche - Posay était déjà connu par nos grands - mères et pour cause... Cette station thermale existe depuis l'époque gallo-romaine (52 av. J.-C. - 486 ap. J.-C.).

En 1957, les hommes et les femmes sont à la recherche de stimulants sexuels, ils l'ont d'ailleurs été de tous temps. L'expression "force verdeur" fait référence à la vigueur masculine (érection), c'est joliment dit. Les espagnols emploient encore cette expression de manière péjorative pour désigner les hommes agés "pervers" : viejo verde.

Concernant l'apétit sexuel des femmes dans les années 50, on comprend facilement que sans moyen de contraception, le coit à l'époque n'était pas toujours synonyme de plaisir mais plutôt de grossesse pas forcément désirée...

Dissolvant sans acétone,

en crème...





Ta grand-mère savait déjà que l'acétone lui cramait les ongles... Le conditionnement en crème, on doit avouer que c'est pratique.

Mais que sont devenus les locaux de Belmo à Paris? Un restaurant Coréen, le Odori.

La cellulite, déjà un marronnier de la presse féminine.

Le terme cellulite apparaît pour la première fois dans un dictionnaire français en 1873. Du latin cellula, cellule et du suffixe « ite » indiquant un état inflammatoire. En 1923, une équipe de médecins français publie le premier Rapport sur la cellulite présenté à la Société de médecine de Paris.

En 1924, le docteur Louis Alquier, après avoir croisé ses recherches avec les méthodes de palper-rouler apprise des masseurs suédois, isole et invente la cellulite en tant que telle : il évoque « des grains de nodosité » perceptibles « sous la peau en la pinçant » chez des femmes « enveloppées » ou « la sensation dite de peau d'orange » obtenue en « plissant l'épiderme ». Elle est par la suite considérée comme une maladie liée à la vague de lipophobie des années 1930 qui est concomitante avec la mode de vêtements raccourcis qui rend les formes féminines plus visibles. Le terme cellulite fait sa première apparition dans un magazine de mode, la revue Votre beauté, en février 1933 dans un article du Docteur Debec sur les exercices pour lutter contre la sédentarité.

Quand ta grand-mère te dit qu'à son époque elle se fichait bien de sa cellulite... elle te ment!

Avoir de plus gros seins

grâce à Super - Seins 33.

A en croire la photo, cette jeune femme à des seins plus gros mais ça ne lui donne pas le sourire.

Une photo avant-après, un scientifique américain, des pourcentages qui "prouvent" l'efficacité de la potion magique et c'est parti !

Vous vous dites peut-être que les femmes étaient attirées par ces crèmes car les implants mammaires n'existaient pas encore. Faux. La première pose d'implants a été attestée en 1865 (Julien Glicenstein, « Histoire de l'augmentation mammaire », Annales de Chirurgie Plastique Esthétique, vol. 38,‎ 1993, p. 647-55). Par contre, ce n'était pas vraiment encore au point...

En 1889, le chirurgien autrichien Robert Gersuny  expérimente une augmentation mammaire avec des injections de paraffine, ce qui entraîne des réactions d'inflammation désastreuses

En 1895, le chirurgien Vincenz Czerny publie la première description de la pose d'un implant mammaire qu'il avait effectué, en déplaçant un lipome bénin lombaire (une boule de graisse) pour « éviter l'asymétrie » après avoir éliminé une tumeur du sein chez la patiente. Cette technique est vite abandonnée car l'autotransplant graisseux est source de complications fréquentes.

La première utilisation probable du silicone se fait au Japon et date du début de l'après-Seconde Guerre mondiale : les prostituées japonaises se seraient directement injecté du silicone liquide industriel dans les seins afin de plaire aux GIs américains, la technique devenant populaire et se diffusant aux États-Unis, d'abord chez les danseuses de cabaret et chez les stripteaseuses, avant de se répandre chez des actrices d'Hollywood.

Des plasticiens de Houston, Thomas Cronin - qui a l'idée d'un sac en silicone en voyant en salle d'opération une poche de sang - et Frank Gerow, développent la première prothèse mammaire en silicone encapsulé avec la collaboration de la Dow Corning Corporation en 1961. La première pose de ce type d'implant remonte à 1962 et connaît un grand succès, le gel de silicone résistant au choc et donnant au sein une consistance naturelle. La société américaine des chirurgiens plasticiens invente de plus une maladie de toute pièce, la micromastie (seins trop petits), pour développer le marché des implants. L'implant est alors constitué par une enveloppe de silicone remplie d'un gel épais et visqueux de silicone. En 1965, la société française Laboratoires Arion développe et fabrique, grâce au chirurgien français Henri Arion, le premier implant gonflable constitué d'une poche en élastomère de silicone remplie, après l'introduction du ballon dans la poitrine, de sérum physiologique.

Le combat des grands - mères.

1903 : Marie Curie reçoit le prix Nobel de physique. Déjà, les mâles auraient pu commencer à se douter que les femmes avaient un cerveau...

1920 : La loi assimile la contraception à l'avortement qui est considéré comme un crime. En revanche, les hommes peuvent continuer à aller aux putes et transmettre des maladies improbables à leurs épouses.

1924 : Uniformisation des programmes scolaires masculins et féminins et création d'un baccalauréat unique. Waou...

1938 : Suppressions de l'incapacité juridique de la femme mariée. Cool.

1944 : Droit de vote et d'éligibilité pour les femmes. Miracle même si l'on doit avouer que les femmes doivent encore lutter pour percer en politique.

1946 : suppression de la notion de « salaire féminin ». L'expression a été supprimée mais en 2016 les femmes sont encore moins bien payées que les hommes.

1956 : Fondation de « la maternité heureuse » qui devient en 1960 Mouvement Français pour le Planning Familial. Alors là, on sent que la fête du slip ça sera bientôt aussi pour les femmes... Le coït deviendra plus ludique pour nous :)

1965 : Les femmes mariées peuvent exercer une profession sans l'autorisation de leur mari. Une petite pensée pour ceux qui aujourd'hui trouvent que leur femme travaille trop...

1967 : Loi Neuwirth autorise la contraception. Yessssss !!!!!!!! Oooooh ouiiiiiiiiiii !!!!!!! Fini les avortements dans une caravane et les aiguilles à tricoter dans le vagin !!!!! Petit rappel : en 1965 il y eu 200 000 avortements clandestins.

1970 : L'autorité parentale remplace la puissance paternelle. La « puissance paternelle », rien à dire de plus...

1972 : - Reconnaissance du principe « à travail égal, salaire égal ». « Du principe » c'est ça qui est reconnu, le principe, pour le reste on attend toujours.

          - L'école polytechnique devient mixte : 8 femmes sont reçues

A la fin du 18 ème siècle, Sophie Germain, avait pris les devants. Elle se fait passer pour un homme et se procure les cours de l'École polytechnique, en empruntant l'identité d'un ancien élève, Antoine Auguste Le Blanc. Elle envoie ses remarques à Joseph-Louis Lagrange, qui finit par découvrir la supercherie en la convoquant du fait de ses brillantes réponses. Il devient l'ami et le mentor de la jeune fille. La jeune femme deviendra mathématicienne et publiera un essai de philosophie : Considérations générales sur l'état des sciences et des lettres aux différentes époques de leur culture. Rien que ça.

1974 : Françoise Giroud première secrétaire d'état à la condition féminine. Hourra.

1975 : - Loi Veil pour l'Interruption Volontaire de Grossesse - IVG. Enfin.

           - Réintroduction dans la loi du divorce par consentement mutuel.

1976 : La mixité devient obligatoire pour tous les établissements scolaires publics.

1980 : Marguerite Yourcenar est la première femme élue à l'Académie française.

1981 : Yvette Roudy est ministre déléguée des droits de la femme.

1982 : L'IVG est remboursée par la Sécurité sociale.

1983 : Loi Roudy pose le principe de l'égalité professionnelle entre les femmes et les hommes. Encore un principe mais on y arrivera :)

1984 : Le congé parental est ouvert à chacun des parents.

1991 : Édith cresson première femme 1re ministre. C'est peut-être pas la meilleure que l'on ait eu mais si nous devions faire une liste des hommes politiques pas super brillants, elle serait longue.

1993 : - La loi du 8 janvier affirme le principe de l'exercice conjoint de l'autorité parentale à l'égard de tous les enfants, quelle que soit la situation des parents (mariés, concubins, divorcés, séparés).

          - Loi Neiertz : condamnation de l'entrave à l'IVG.

1999 : Création du PACS (pacte civil de solidarité).

2000 : Mise en œuvre d'une politique globale d'égalité des chances dans le système éducatif.

2000 : Promulgation de la première loi sur la parité politique.

2001 : Augmentation du délai égal de l'IVG de 10 à 12 semaines.

2002 : - Création du congé de paternité
            - Reconnaissance de l'autorité parentale conjointe + garde alternée + coparentalité
            - L'enfant peut porter le nom de ses deux parents

2003 : Loi instaurant la prestation d'accueil du jeune enfant (PAJE).

2004 : La loi du 26 mai relative au divorce introduit la procédure d'éviction du conjoint violent. Parce que frapper sa femme, c'est mal est qu'en 2004 il était temps de faire quelque chose...

2005 : La loi du 12 décembre relative au traitement de la récidive des infractions pénales donne la possibilité au juge pénal d'ordonner à l'auteur de violences de résider hors du domicile ou de la résidence du couple.

2006 : - Loi du 4 avril renforçant la prévention et la répression des violences au sein du couple ou commises contre les mineurs ajout le partenaire "pacsé" et les "ex" au titre des circonstances aggravantes.

            - Introduction de la notion de respect dans les obligations du mariage.

            - Alignement de l'âge légal du mariage pour les garçons et les filles à 18 ans.

            - Loi relative à l'égalité salariale entre les femmes et les hommes.

            - 29 % des entreprises sont créées par des femmes.


            - Les salaires des femmes sont inférieurs de 27 % à ceux des hommes. (Données DARES).

            - En droit direct, les femmes touchent 825 € en moyenne contre 1 426 € pour les hommes, soit 50 % des retraites des hommes.


2008 : - Inscription dans la Constitution de « l'égal accès des femmes et des hommes aux mandats électoraux et fonctions électives, ainsi qu'aux responsabilités professionnelles et sociales ».

           - Les femmes représentent 47.6 % de la population active, 57,2 % des bénéficiaires du minimum vieillesse sont des femmes (à vérifier). Parmi les travailleurs à temps partiel 82 % sont des femmes.

2010 : Vote de la loi relative aux violences faites spécifiquement aux femmes, aux violences au sein des couples et aux incidences de ces dernières sur les enfants : création de l'ordonnance de protection des victimes et du délit de harcèlement moral au sein du couple.

2012 : Vote de la Loi n° 2012-954 du 6 août 2012 relative au harcèlement sexuel.

2014 : Vote de la Loi n°2014-873 du 4 août 2014 pour l'égalité réelle entre les femmes et les hommes.

2016 : Vote de la Loi n° 2016-444 du 6 avril 2016 visant à renforcer la lutte contre le système prostitutionnel et accompagner les personnes prostituées.