Philo


Se mettre du fond de teint est-il un acte philosophique ?

Qu'est-ce que le Beau ?

Vous avez 6 heures. Non, on va faire ça vite.

A droite, en haut, vous avez Will (Shakespeare), on peut lire dans Peines d'amour perdues : « Quel est l'auteur au monde qui vous enseignera la beauté aussi bien qu'un regard de femme ? ». C'est booooo, on était au 16ème siècle et la seule qualité des femmes reconnue par la société pouvait éventuellement être leur beauté... Youpi.

Mais Will était à cheval sur deux siècles et au 17ème, cette phrase dans Macbeth : « Le beau est affreux, et l'affreux est beau. » Là on est perdu et quand on est perdu, on demande à Manu (Kant), en haut à droite. Au 19ème, il a décidé d'écrire un monstre, Critique de la faculté de juger, il y parle du Beau : « Est beau ce qui plaît universellement sans concept.» Au moins avec Manu, c'est clair : Le Beau, c'est beau. Je me demande pourquoi j'avais pris un 6 à mon partiel de philo en affirmant que le kantisme était aussi opaque qu'un mur...

Mais quel rapport avec le contouring ??? Se mettre du fond de teint est-il un acte philosophique ? Oui et c'est sans doute un des rares que pratiquent les stars de télé-réalité et autres dindes écervelées.

Plaire à l'Univers, atteindre quelque chose qui existe on ne sait où mais qui touchera le plus grand nombre. Et si nous tentions d'appliquer notre mascara en pleine conscience ? Nous pouvons désormais être rassurée, notre vie de femme ne tient plus uniquement à « sois belle et tais-toi ». Nous n'avons plus envie de nous taire mais nous continuons à vouloir être belles. Pourquoi ? Parce que le Beau, c'est beau.

Malheureusement, j'ai très peu de références philosophiques féminines, société phallocrate exige.